229 

DISCOURS DE DANIELLE PAPOT, Présidente de l'Association Roses de Chédigny, lors du baptême de la rose Jeanne de Chédigny - Festival des Roses de Chédigny 2011

Mesdames, Messieurs…

 

Enfin nous y sommes ! Quel parcours ! parce que enfin, le parcours en question a beau être fleuri de roses, il n’en représente pas moins un rude travail entrepris depuis plus de 30 ans !

D’un festival à l’autre, des Faux levées au Blues, de la Musique cubaine aux Roses, Chédigny est un village passionnant et passionné.

Passionnant parce que passionné.

Tenace aussi, comme en témoigne l’aventure de son fleurissement dont ce baptême constitue une manière d’apothéose. Aujourd’hui est la 6ème édition d’un festival démarré en 2006 à l’initiative du Rotary-Club de Loches et que l’association Roses de Chédigny a voulu poursuivre jusqu’à en faire une activité permanente qui toute l’année travaille à exalter ce qu’il y a de beau et de bon dans le monde végétal.

Aujourd’hui, c’est de la rose qu’il s’agit, cette rose qui symbolise tout ce que nous avons voulu, tout ce que nous voulons continuer à être ; qui symbolise notre attachement à la beauté, à la beauté de la vie. Il y a aussi notre foi en l’avenir et la conviction que rien ne peut exister s’il n’y a pas l’exigence.

Et j’en arrive à l’essentiel :

Le nom qui a été choisi pour cette rose, Jeanne de Chédigny, m’émeut plus que je ne saurais l’exprimer. Dans un « temps déraisonnable » où tous les repères étaient abolis, où les lois n’étaient plus légitimes et où n’étaient pas si nombreux ceux qui continuaient à savoir où était le mal et où était le bien, avoir su, en dépit des risques mortels encourus, continuer d’agir en accord avec sa conscience haute mérite d’être salué avec la plus grande reconnaissance. Un siècle presque sépare le baptême de Jeanne de celui de sa Rose… Si au cours de ce siècle le monde n’a pas sombré dans l’abîme, si nous pouvons aujourd’hui nous émerveiller encore de ce beau dimanche de printemps, n’oublions jamais que c’est aussi à Jeanne que nous le devons.

Cela fait que, en cette occasion du baptême de notre Rose, j’éprouve tout à la fois émotion, allégresse et respect.

Jeanne de Chédigny sera acheminée à Jérusalem par les soins de Monsieur Guguenheim délégué du Comité Yad Vashem pour être plantée dans le Jardin des Justes.

 

  

PS : L’association Roses de Chédigny s’associe aux remerciements de Pierre Louault envers André Eve, Guy André, Jérôme Rateau, Sonia Lesot et Didier Lockwood

 300 253

236 265

248 132

459

Crédit photos : Christophe GAYE